3 livres à lire quand on est noir…ou pas !

Un truc important à savoir sur moi, c’est que j’adore lire. C’est quelque chose que je fais depuis que je suis jeune. Mais la plupart du temps, je lis des Polars ou des Thrillers. J’adore ça ! Et cette année, je me suis décidée à lire d’autres genres de livres. Des choses complètement éloignées de ce que je lis habituellement. Donc, en début d’année 2018, j’ai lu 3 livres qui parlent de Noirs : un roman, un récit autobiographique et un essai historique. Si j’ai décidé de vous en parler aujourd’hui, c’est parce que je les ai appréciés. Je vous les conseille donc. Voici en détail le détail ainsi que ce qui m’a plu dans l’ordre de lecture.

Article lié : La lecture, une passion pour la vie

La confession de John Grisham

Pour commencer, je n’ai pas pris trop de risques, je l’admets, car c’est un thriller. J’ai lu ce roman de John Grisham, spécialiste des thrillers judiciaires. Je n’en avait lu qu’un de ce genre là avant ça.

Dans ce livre, l’histoire est racontée du point de vue d’un avocat qui cherche à innocenter un jeune afro-américain accusé à tort. En effet, le jeune Donte Drumm a été condamné à mort pour le meurtre d’une jeune pom-pom girl de son lycée. L’avocat, convaincu de l’innocence de son client, fera tout pour le faire sortir de prison et annuler sa condamnation à mort. A côté de cela, un meurtrier dont les jours sont comptés, décide qu’avant de mourir, il doit enfin dire la vérité sur la mort de la jeune femme.

Cette histoire m’a vraiment touchée car la couleur de peau a clairement pesé dans la balance pour que le jeune Donte soit jugé coupable. Le procès a été plus que douteux, les témoins n’étaient clairement pas dignes de confiance et les aveux de Donte ont été extorqués. Au fil de l’histoire, on se rend compte jusqu’à quel point un être humain peut être mauvais même quand la vie de quelqu’un est en danger. Il y a tellement d’opportunités d’arrêter cette machine infernale mais vont-ils y arriver ? Je ne vous en dis pas plus.

C’est vraiment un livre à lire tout en se rappelant que ces choses existent vraiment. Malheureusement, ce ne sont pas toujours des fictions. Autre que le racisme, ce livre dénonce clairement la peine de mort, un tout autre sujet aussi vaste.

Pour aller plus loin : Acheter La confession de John Grisham

Dans la peau d’un noir de John Howard Griffin

Dans la peau d’un noir est un livre qui m’a bousculé parce que ce livre raconte une histoire vraie.

En effet, il s’agit de John, l’auteur donc, qui décide de se transformer en Noir le temps d’une expérience sociale. Il décide d’aller dans le sud des États-Unis et de voir comment il sera traité. Il faut savoir que l’histoire se déroule vers la fin de la ségrégation aux États-Unis car les luttes menées par le mouvement des droits civiques prenaient de plus en plus d’ampleur. Quand on lit le livre, on peut se dire que ce n’était pas gagné !

Le point de vue de l’auteur est vraiment intéressant. On suit son avancée mais également ses pensées, son raisonnement.  Lui, qui était parti avec un certain a priori, s’est vite rendu compte qu’il avait tort. On n’est pas forcément d’accord sur tout mais selon moi c’est un livre à lire une fois dans sa vie.

Pour aller plus loin : Acheter Dans la peau d’un noir de J.H. Griffin

L’esclavage raconté à ma fille de Christiane Taubira

J’ai un peu honte de le dire mais si je n’avais pas lu ce livre, il y a plein de choses que je n’aurais jamais su sur l’esclavage. C’est un livre que j’ai aimé lire. Parfois, il m’a secoué, parfois j’ai été surprise. Par exemple, l’histoire de la mort de Toussaint Louverture m’a marqué pendant plusieurs jours. Et j’ai aimé connaître l’histoire de la mulâtresse Solitude, surprise de la force de cette femme.

Je vous le conseille absolument si vous voulez en savoir plus sur l’esclavage. Il n’est pas très long et il est très facile à lire. Parfois, Christiane Taubira emploie des termes issus d’un vocabulaire assez soutenu. D’ailleurs, elle est connue pour son vocabulaire très riche. Mais n’ayez crainte, on comprend très bien, le plus souvent grâce au contexte. Et c’est l’occasion d’élargir son vocabulaire. En plus, l’oeuvre est présentée sous forme de dialogue avec sa fille, ce qui rend le livre encore plus facile à lire.

Pour aller plus loin : Acheter L’esclavage racontée à ma fille de C. Taubira

Voilà pour ma petite liste de lecture. Je suis ravie d’avoir fait ces découvertes. J’espère vous avoir donné envie de les découvrir également. Si vous les connaissez, n’hésitez pas à laisser un commentaire avec votre avis. Si vous connaissez d’autres lectures de ce genre, n’hésitez pas à m’en faire part !


Cet article t’a plu ? Partage-le sur Pinterest !

3 livres à lire quand on est noir... ou pas !

Cet article contient des liens d’affiliation Amazon. Si vous passez par mon lien, je recevrai une petite commission et vous ne paierez pas plus cher !

2 pensées sur “3 livres à lire quand on est noir…ou pas !”

  1. Merci pour tes résumés qui donnent envie de lire ces livres. Pour ce qui est dans la peau d’un noir, je tenterai de l’acheter mais peur que ce que je lis, « m’énerve ». Le livre de Christiane Taubira, je l’ai acheté mais ne m’y suis pas encore mise. Faut que je trouve le courage lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *